Nos conseils pour réussir votre entretien d’embauche

Publié le 17 août 2023

Blocs
Introduction

Vous avez reçu un retour positif à la suite de votre candidature pour un poste en EHPAD Korian ?  Pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir votre entretien, découvrez nos conseils avec Ophélie Lebreton, responsable recrutement.

Texte

Les principaux point à retenir

  • Notre processus de recrutement
  • Mettre toutes les chances de son côté : bien préparer son entretien
  • L’entretien d’embauche en EHPAD Korian, mode d’emploi
  • Être transparent sur son parcours, ses qualités, ses défauts, etc. 
  • Et après l’entretien d’embauche ?

Notre processus de recrutement

Texte

Pour rejoindre Korian, rendez-vous sur notre site de recrutement. Identifiez l’offre d’emploi qui vous intéresse et déposez votre candidature. Vous serez ensuite contacté·e par le ou la responsable de l’établissement concerné, si votre profil est en adéquation avec ses attentes.  

À noter : si vous avez déposé votre candidature pour un poste au sein du comité de direction, notre direction développement des cadres reviendra vers vous.

Mettre toutes les chances de son côté : bien préparer son entretien

Texte

Réussir votre entretien d’embauche nécessite de bien vous y préparer. Pour cela, Ophélie vous donne quelques recommandations : « Soyez curieux·euse, renseignez-vous en amont sur le Groupe, le travail en EHPAD. Allez sur notre site, visionnez les témoignages, découvrez nos valeurs».

Pour arriver à l’entretien dans de bonnes dispositions, pensez à construire votre projet professionnel avec un résumé de votre parcours. Cela vous permettra, une fois sur place, de valoriser vos atouts, vos succès, et de faire un lien entre vos expériences professionnelles et les attentes du poste proposé. 

Définissez également vos axes d’amélioration, en réfléchissant aux moyens qui pourraient vous permettre de progresser. Bien entendu, soignez votre CV – mais aussi vos réseaux sociaux ! Et surtout, exercez-vous ! Faites le test d’imaginer les questions qui vous seront posées et entraînez-vous à y répondre.

Enfin, avant de vous rendre à votre entretien, oubliez vos a priori.

Oubliez vos préjugés sur les EHPAD, surtout si vous ne connaissez pas ce secteur. Laissez tomber les barrières et venez nous rencontrer.

Ophélie Lebreton, responsable recrutement

L’entretien d’embauche en EHPAD Korian, mode d’emploi

Texte

Pour mettre toutes les chances de votre côté le jour J, organisez-vous pour arriver à l’heure. En cas de retard indépendant de votre volonté, prenez le temps de prévenir votre interlocuteur·rice ! 

Présentez-vous avec le sourire, même si vous êtes stressé·e. « C’est tout à fait compréhensible, mais ce stress, positif, va rendre l’échange intéressant, car vous allez vous livrer sur vous-même et vos émotions, précise Ophélie. De notre côté, nous ferons en sorte de créer un climat de confiance ». 

Cette ambiance apaisée permettra de faciliter l’échange, pour discuter de vos motivations, de vos compétences, afin de valider la corrélation entre vos attentes et celles du poste à pourvoir.

« Nous introduisons l’échange en expliquant le déroulement de l’entretien, puis nous laissons le ou la candidat·e présenter son parcours», souligne Ophélie. 

Portez également une attention toute particulière à votre posture, qui peut en dire long sur vous et votre état d’esprit ! Par exemple, soyez vigilant·e sur votre manière de saluer votre interlocuteur·trice (regardez-le ou la dans les yeux au moment des salutations, répondez à sa poignée de main, etc.). 

Montrez votre intérêt pour le poste, insiste Ophélie : « Soyez curieux·euse, posez des questions, par exemple sur la composition de l’équipe, l’organisation d’une journée type, etc. l’entretien doit être une découverte mutuelle entre vous et nous ». Prendre des notes peut s’avérer utile, pour retenir les informations clés et pour témoigner de votre attention.

Être transparent sur ses qualités, ses défauts, etc.

Texte

Puisque nous souhaitons un échange fluide et authentique, nous attendons de la transparence : « Nous souhaitons que le ou la candidat·e· se livre sur ses qualités comme sur ses défauts. Qu’il ou elle se mette en valeur, partage ses succès et ses échecs pour montrer qu’il ou elle est prêt·e à progresser avec notre accompagnement », ajoute Ophélie. 

En illustrant vos propos avec des exemples précis issus de vos expériences, vous prouverez l’adéquation de votre candidature avec les prérequis du poste. En déclarant votre volonté de travailler sur vos axes d’amélioration, vous démontrerez votre lucidité et ferez preuve d’une forme d’humilité.  

Votre savoir-être est tout aussi important que vos savoir-faire, comme le précise Ophélie : « Nous sommes dans un secteur d’activité tourné vers l’humain. Personne ne choisit de travailler dans le domaine de la santé par hasard. Nous sommes donc vigilant·e·s sur les compétences, bien sûr, mais également sur la motivation, indispensable pour s’occuper avec bienveillance de nos résident·e·s ». 

Enfin, la transparence concerne aussi vos prétentions salariales. Cette question ne doit pas arriver en début d’entretien, mais il est important qu’elle soit abordée, afin d’éviter les non-dits ! 

Tout au long de votre échange, restez authentique, laissez entrevoir qui vous êtes. Sachez exprimer clairement ce que vous voulez et ce que vous refusez. Faites preuve de curiosité pour notre entreprise et montrez votre envie de dialoguer avec votre interlocuteur·trice.

Ophélie Lebreton, responsable recrutement

Et après l’entretien d’embauche ?

Texte

Une fois rentré·e chez vous, vous pouvez encore vous démarquer : rédigez un mail pour remercier votre interlocuteur·trice d’avoir pris le temps de vous recevoir. Vous pouvez en profiter pour confirmer votre volonté d’obtenir le poste, en rappelant pourquoi votre candidature est pertinente. 

Expliquez en quelques mots les raisons pour lesquelles l’échange vous a convaincu·e de nous rejoindre. C’est une façon de souligner votre attention durant l’entretien, et de mettre en valeur votre compréhension des enjeux et des contours du poste. 

À la fin de l’entretien, votre interlocuteur·trice vous aura indiqué un délai de réponse. Si celui-ci est dépassé, osez le ou la relancer. C’est encore une façon de témoigner de votre motivation et de faire la différence avec les autres ! Alors, êtes-vous prêt·e ?